Coordonnées

ZAC des Escampades
81 impasse Volta
84170 Monteux
Vaucluse

Je suis Kinésiologue KIES (Kinésiologie Intention & Sens), praticienne en massage bien-être et réflexologie plantaire Thaï depuis 2011, praticienne Chi Nei Tsang (massage du ventre)

Kinésiologue KIES – Kinésiologie Intention & Sens

J’accompagne les personnes vers un mieux être afin qu’ils puissent retrouver leur équilibre sur tous les plans (physique, énergétique et émotionnelle).

C’est une approche naturelle, douce et globale qui vise à accompagner la personne dans ses difficultés (peurs, stress, croyances négatives, apprentissage…)

Déséquilibré le corps parle avec des MAUX, la kinésiologie permet d’équilibrer le corps humain sur les plans émotionnel, intellectuel, structurel et énergétique afin de vous aider à faire émerger votre plein potentiel

Intérroger la mémoire du corps pour s’informer des évènements qui ont affecté la personne et dont il ne se rappelle pas consciemment, le but étant de retrouver ce qui dans le passé, s’est imprimé de façon à en modifier l’intensité.

Massage de bien-être

Praticienne professionnelle au massage de relaxation depuis plus de 8 ans, je vous accueille à mon institut sur Monteux du lundi au samedi de 9h30 à 19h00UNIQUEMENT sur rendez-vous.

Je vous propose des prestations & des stages au massage de bien-être (californien, suédois, hawaïen, aux pierres chaudes, aux pochons aromatiques, réflexologie plantaire thaÏ, massage du ventre le Chi Nei Tsang) seul ou en duo.

  • Séance de kinésiologie (environ 2h00) :
    1ère séance : 60 €
    les suivantes : 50 €
  • Massage de bien-être :
    30 min : 35 €
    1h00 : de 55 € à 60 €
    1h30 : de 70 € à 80 €
  • Institut chauffé et ou climatisé, table de massage chauffante, huile de massage naturel & chauffée, parking privé et gratuit.
  • Accueil tout public (homme, femme, enfant)

Ces techniques n’ont aucune visée sexuelle, thérapeutique ou médicale et n’est assimilable ni aux actes réservés aux professionnels de la santé règlementées par le code de la santé publique ni à ceux des ostéopathes.